40es Journées de l'Association d'Économie Sociale
9-10 sept. 2021 TOULOUSE (France)

Présentation

Université Toulouse - Jean Jaurès

  Initialement programmées les 10-11 septembre 2020,
les Journées sont reportées aux 9-10 septembre 2021.

Comment le champ de l’économie sociale interroge
les limites des activités économiques

 

Le capitalisme est un système dynamique qui se définit par une recherche incessante de maîtrise et de rationalisation des processus. Pour y parvenir, il bouleverse les modes de production, les modes d’organisation du travail et les modes de consommation et finalement bouscule le « vivre ensemble » c’est-à-dire la justice sociale, la citoyenneté et la démocratie. Cette tendance à la rationalisation s’est aussi diffusée depuis trois décennies à la sphère publique et particulièrement aux politiques publiques qui ont intégré des critères d’efficacité et de rationalisation croissantes. Dans ce système, il n’y a donc pas d’état souhaitable à atteindre, de normes stables ni de taille optimale puisque la norme c’est l’amélioration sans fin de la rationalité économique qui doit s’incarner dans les chiffres de la croissance du PIB mais aussi dans toutes une série d’indicateurs censés mesurer cette amélioration de l’efficacité.

Face à cette dynamique, l’économie sociale tente de questionner les modes de production, de consommation et les politiques publiques du point de vue de la justice sociale, de l’égalité, de la citoyenneté et de la démocratie. Elle propose d’examiner les tensions entre rationalisation et justice sociale, entre pollinisation et résistance, les phénomènes de co-construction public-privé, et les alternatives de toutes sortes. Au-delà de ces questions, l’économie sociale n’est-elle pas au fond la tentative de fonder une théorie des limites qui s’oppose à la dynamique d’expansion permanente du capitalisme ? Les objets d’analyse qui structurent l’économie sociale indiquent que cette question des limites est omniprésente : les communs questionnent la propriété privée, l’écologie discute la limitation des impacts des activités économiques sur les écosystèmes, la renaissance des territoires interroge la mondialisation, la justice sociale met en question le fondement des inégalités…

 

Programme détaillé des 40e journées de l'AES

Nous avons le plaisir de vous présenter le programme détaillé des 40e journées de l'AES (mise à jour 26 aout 2021).

Il est téléchargeable ici : Programme détaillé des 40 JAES (mise à jour 26 aout 2021)

Attribution des prix de l'AES 2021

Le conseil scientifique de l'AES a attribué les prix de l'AES pour l'année  2021

Prix Jacques Tymen

Le conseil scientifique de l’AES décide d’attribuer à l’unanimité le prix pour le mémoire à

Charlotte ODIER pour son  mémoire intitulé "Les hommes dans le secteur féminisé du soin : entre reproduction et basculement des rapports de genre" (Université Catholique de Louvain)

Le conseil scientifique de l’AES décide d’attribuer à l’unanimité le prix pour la thèse à


Sylvain CELLE
pour sa thèse intitulée  « La dynamique de l’économie sociale. Une approche institutionnaliste de l’émergence et de l’évolution historique des organisations de l’économie sociale dans le capitalisme en France (1790-2020) » (Laboratoire Clersé – UMR 8019 – Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques – Université de Lille)

Le prix Michèle Fardeau est attribué à l’unanimité à Marie FARE  (Université Lumière Lyon 2 et Laboratoire Triangle - UMR 5206).

 

Les prix de l’AES de 2020 et 2021 seront remis aux lauréats lors de la cérémonie de remise des prix le jeudi 9 septembre 2021 avant le diner de gala à Toulouse.

Soumission des textes en vue des Actes

Les contributions retenues, qu'elles portent ou non sur le thème central, pourront faire l’objet d’une publication dans les Actes des XLe Journées, à paraître aux Presses universitaires de Louvain (en format papier et en format électronique).

date d'ouverture du dépôt des textes pour les actes : 5 février 2021

date de cloture du dépôt des textes pour les actes  : 23 avril 2021

 
 
 

Prix Jacques Tymen & Prix Michèle Fardeau 2021

Lors des 40es Journées 2021, l'Association d'Economie sociale décernera deux prix :

  • Prix Jacques Tymen : récompense les meilleurs travaux individuels, de type universitaire (thèse et mémoire de M2), non encore publiés, de jeunes chercheur.e.s œuvrant dans le champ de l’économie sociale.
    En savoir plus

  • Prix Michèle Fardeau : distingue l’activité d’enseignement d’un.e jeune enseignant.e-chercheur.e dans le domaine de l’économie sociale titulaire depuis trois à dix ans.
    En savoir plus

Date limite de dépôt des candidatures : vendredi 27 mars 2021

 

2e appel à communication 2021

40e Journées de l’Association d’économie sociale

Toulouse, 9-10 septembre 2021

2e Appel à communications pour 2021 : prolongation de l’appel 2020

 

 

PENSER LES LIMITES ?

Comment le champ de l’économie sociale interroge les limites des activités économiques

 

 Le capitalisme est un système dynamique qui se définit par une recherche incessante de maîtrise et de rationalisation des processus. Pour y parvenir, il bouleverse les modes de production, les modes d’organisation du travail et les modes de consommation et finalement bouscule le « vivre ensemble » c’est-à-dire la justice sociale, la citoyenneté et la démocratie. Cette tendance à la rationalisation s’est aussi diffusée depuis trois décennies à la sphère publique et particulièrement aux politiques publiques qui ont intégré des critères d’efficacité et de rationalisation croissantes. Dans ce système, il n’y a donc pas d’état souhaitable à atteindre, de normes stables ni de taille optimale puisque la norme correspond à  l’amélioration sans fin de la rationalité économique qui doit s’incarner dans les chiffres de la croissance du PIB mais aussi dans toutes une série d’indicateurs censés mesurer cette amélioration de l’efficacité.

Face à cette dynamique, l’économie sociale tente de questionner les modes de production, de consommation et les politiques publiques du point de vue de la justice sociale, de l’égalité, de la citoyenneté et de la démocratie. Elle propose d’examiner les tensions entre rationalisation et justice sociale, entre pollinisation et résistance, les phénomènes de co-construction public-privé, et les alternatives de toutes sortes. Au-delà de ces questions, l’économie sociale n’est-elle pas au fond la tentative de fonder une théorie des limites qui s’oppose à la dynamique d’expansion permanente du capitalisme ? Les objets d’analyse qui structurent l’économie sociale indiquent que cette question des limites est omniprésente : les communs questionnent la propriété privée, l’écologie discute la limitation des impacts des activités économiques sur les écosystèmes, la renaissance des territoires interroge la mondialisation, la justice sociale met en question le fondement des inégalités. La crise sanitaire actuelle ne pose-t-elle pas avec plus acuité la nécessité de produire sur le territoire et pour le territoire ? De limiter l’emprise des activités humaines sur la nature ? De renforcer le lien social par la solidarité et l’égalité afin de prendre en charge collectivement la vulnérabilité de la société face au réchauffement climatique ?

 

Les propositions de communication pour les 40e journées de l’AES pourront se décliner en 5 principaux thèmes :

 

1)   Économie sociale,  croissance et écologie

2)   Économie sociale, égalité et inégalités

3)   Économie sociale et  économies d’échelle

4)   Économie sociale et  territoires

5)   Économie sociale et propriété

  Au-delà du thème de ces journées, des propositions non spécifiques au thème central, relevant des champs habituels de l'économie sociale, sont également attendues (santé, logement, emploi, services publics, éducation etc.). Le colloque est ouvert aux différentes disciplines (économie, sociologie, science politique, droit, histoire, sciences de gestion, sciences du vivant, etc.) et leur croisement.

 Télécharger l'appel 2e appel à communication AES2020 pour 2021

 

Calendrier

15 janvier 2021 : date limite de réception des projets de communication

5 février 2021 : réponse du comité scientifique aux auteurs

1 mars 2021 : ouverture des inscriptions aux 40e journées

19 mars 2021 : date limite de dépôts des textes définitifs pour publication dans les Actes des 40e journées de l’AES

20 aout 2021 : clôture des inscriptions aux 40e journées

Attribution des prix de l'AES 2020

Le conseil scientifique de l'AES a attribué les prix de l'AES

Prix Jacques Tymen

Le conseil scientifique de l’AES décide d’attribuer à l’unanimité deux prix de mémoires à

-       Laura Allès (CEPN, Paris 13), pour un mémoire intitulé Composition et dynamiques du paysage hospitalier français : Groupes privés, investissements financiers et marchandisation du soin,

-       Cécile Vasseur (Clerse, université de Lille) pour  Le système de santé français au prisme de l’économie des conventions.

 

En raison du trop faible nombre de candidatures, le prix de thèse Jacques Tymen n’a pas été attribué cette année.

 

Le prix Michèle Fardeau est attribué à Marius Chevalier (Geolab, Université de Limoges) à l’unanimité.

 

Les prix de l’AES de 2020 et 2021 seront remis aux lauréats lors de la cérémonie de remise des prix le jeudi 9 septembre 2021 avant le diner de gala à Toulouse.

 

Organisateurs

logo_AES.jpeg_Logo_UT2J.jpg    certop.JPG   logo_LISST.png    logo_recma_3_1.jpg

 

crédits photo : Flickr creative commons - Aurora Mirabella 2011

Personnes connectées : 1